Édition de manuscrits
Visualisation original
Visualisation édition
Identification
 
Contenu
 
Traduction
(partielle)
 
Patronymes cités

MANUSCRIT 1 (1331)

(Travail en cours)

4090 x 4900

(manuscrit original)

4090 x 4900

(édition partielle)

Support : parchemin
Date : 30 janvier 1331, 21 février 1331,
Origine : Maurienne, SHAM, remploi comme couverture recueil
49 lignes identifiées

 
Trois reconnaissances foncières de 1331 attestée par le notaire de l'évêque de Maurienne, Aimon (voir ci-contre). Ce dernier est l'évêque mis en question en 1326 lors de la révolte des Arves et signataire du traité de Randens de 1327. Le premier acte est rédigé pour le compte de Tiberius de Villargondran. Les terres citées sont situées à Montcuchet, hameau de Saint-Pancrace et dans la paroisse de Villargondran au lieu-dit "Dans les Combes". L'acte est établi à Saint-Jean-de-Maurienne dans la maison de Jean de Tygniaco notaire. Les témoins prêtent serment sur les saints Évangiles. (Rédaction en cours)

L'an du Seigneur 1331, indiction 14, 30e jour du mois de janvier, Aimon, évêque en fonction de Maurienne, en présence des témoins cités ci-dessous et par le zèle et les recherches de mon notaire désigné ci-dessous, nous stipulons solennellement et garantissons publiquement suivant la tradition au nom et pour le compte de Tiber Perrin de Villargondran, Jean, Antoine, Vifred et Guillet Tiber, ainsi que les fils de feu Jean [...] et ses héritiers, ce qui suit :
Pierre Borrel de Montcuchet de la paroisse de Saint-Pancrace a reconnu et rappelé publiquement en jurant sur les Saints Évangiles [...] au sujet d'un bail concédé pour moitié à Tiber, ci-dessus cité, et aux fils ci-dessus cités de feu Jean Perrin pour l'autre moitié. C'est à dire le quart en indivision des baux du domaine épiscopal de Maurienne concédé à Martin de Villargondran et à son fils Guillet décédé. [...] à Montcuchet ainsi qu'une terre qui lui est contigue , limitrophe de la terre de Vital Derrier d'un côté et du domaine épiscopal de l'autre côté, terre qui longe la voie publique...

Aimon (Aymonis), évêque de Maurienne dit Aimon II de Miolans ou d'Hurtières (1308-1334)

1er acte (30 janvier 1331) : Tiber Perrin (Tiberius Perrinai) de Villargondran et ses fils, Jean (Johannes) (décédé), Antoine (Anthonius), Viffred (Viffredus), Guillet (Guilletus). Pierre Borel de Montcuchet de la paroisse de Saint-Pancrace, Martin de Villargondran (Martinus de Vilariogondrant), Vital Derrier (Vital Derrerius), Jules Peillon (Giullus Pellyouis), Richard des Colonnes (Richardus de Columpnis), notaire Jean de Tygniaco (Johannes de Tygniaco), témoins Jean Gros de Villard-Jarrier (Johannes Grossi de Vilaro) de la paroisse Saint-Christophe, Jean Tognet de La Chambre (Johannes Tyonis de Camera), Audebert de ? (Audebertus de ...).

2e acte (21 février 1331) : Tiber Perrin (Tiberius Perrinai) de Villargondran et ses fils, Jean (Johannes) (décédé), Antoine (Anthonius), Viffred (Viffredus), ainsi que les héritiers encore enfants de feu Jean, Guigues habitant de Villargondran. Jean Lambert (Johannes Lambertus), Jean Rol (Johannes Roli), notaire Jean de Tygniaco (Johannes de Tygniaco), témoins Jacques Papoz (Jacobus Papois), Jean le Germain? (Johannes lo Germaii?), Audebert des Rossières (Audebertus de Rosseiris) habitant Villargondran et Vincent de Villargondran (Vincentius de Vilariogondrant).

3e acte (1331, 245e jour = 2 septembre?) : Tiber Perrin (Tiberius Perrinai) de Villargondran et ses fils, Jean (Johannes) (décédé), Antoine (Anthonius), Viffred (Viffredus). Audebert des Rossières (Audebertus de Rosseiris) habitant Villargondran, Pascal Vincent (Pasqualus Vincentius), Jeanne (Johanna) fille de Jean Novel (Johannes Novellus).
--> Première occurrence connue du patronyme DERRIER (Derrerius)

MANUSCRIT 2 (1420)

(Travail en cours)

2577 x 3894

(manuscrit original)

2577 x 3894

(édition partielle)

Support : parchemin
Date : 8 janvier 1420 (dates des actes 2 et 3)
Origine : inconnue (Maurienne?) détenteur : Christian Dompnier
61 lignes identifiées
 

Trois reconnaissances foncières de 1420 en faveur du seigneur Guigonis de Ravoyria (dit Guigues II de la Ravoire). Il est seigneur de Cursinge, châtelain de Charousse (1418-1455) et de Gaillard (1451-1456), il est le père de François-Jean et Jean III de la Ravoire. Il est surnommé Banderet, il est chevalier, co-seigneur de La Croix et de Saint-Alban, écuyer du duc de Savoie vers 1442.

Seul le deuxième acte est complet.La première reconnaissance concerne une seytérée de pré tenue en emphytéose par un nommé, Nycolet Egatier, paroissien de Saint-Alban (Leysse) près de Chambéry, et située sur le territoire de Veyrel, au devoir d'une pitte de  servis (cens) annuel et d'une quarte d'avoine à la mesure de Chambéry. Suivent deux autres reconnaissances pour des prés dans le même secteur faites par un nommé Jean de Cordon, d'Aiguebelle et un nommé Louis Roux (Ludocivi Ruffi), alias Cristin, de Montmélian. Le tout est passé à la maison forte de la Croix (château de La Croix ?) en présence de plusieurs témoins. (Rédaction en cours)

Au nom et sous l'office de Guigues de la Ravoire, homme noble et co-seigneur de Saint-Alban près de Chambéry.
Nicolet Egatier de la Cluse en bas de Saint-Alban, en l'absence de ses héritiers et successeurs, reconnait en personne bénéficier d'un bail emphytéotique pour lui-même, ses héritiers et successeurs, exonéré de frais et concédé directement par le noble Guigues et ses héritiers, devant moi, son notaire, consignateur des ses biens. A savoir, ..., d'une part, une seytérée de pré située sur le territoire de Verel au lieu-dit ... à côté du ruisseau Le Nant qui descend de Verel, [...] et d'autre part, des prés de Jean de Cordon habitant Aiguebelle. [...], des prés du nommé Louis Roux, alias Cristin, de Montmélian.
Acte rédigé à Saint-Alban dans la maison forte de La Croix. En présence de Nycolet Egatier, de la Cluse, Jean Poncet de la Cluse, Pierre Métral (?) de la Cluse et noble Guiges de la Ravoire, témoins requis et informés.[...]
Guigues de la Ravoire, Nicolet Egatier, Jean de Cordon, Louis Roux, Jean Poncet de la Cluse, Pierre Métral (?) de la Cluse,

MANUSCRIT 3 (1425)

(Travail en cours)

3004 x 3256

(manuscrit original)

3004 x 3256

(édition partielle)

Support : parchemin
Date : 28 (mois inconnu) 1425
Origine : inconnue (Maurienne?) détenteur : Christian Dompnier
45 lignes identifiées
 

Actes notariés du 28/(mois illisible)/1425 établi dans la maison des héritiers de feu Lanthelme Odon, habitant de Lenco, concernant le futur mariage de sa fille Philipa avec André fils du noble Pierre Murianne de Sechelina (Séchilienne, commune et village du Pays grenoblois (Vizille, arrondissement de Grenoble, Isère), ecclesia de Sichilina au XIème siècle, Chayssilliana, Chaysillana in Triviis, Sechillina, Sechelina et Sechalina au XIIIème siècle, castrum de Sechellina au XIVème siècle, Seychillina, Seychellena et Sechilliane en Treves au XVème siècle, d´un nom de domaine d´origine gallo-romaine *[villa] Caeciliana, dérivé avec le suffixe -ana du gentilice Caecilius).

Sont présents les frères Pierre, Antoine et Lanthelme Murianne, ainsi que les héritiers de Lanthelme Odon. Le premier acte définit la dot de Philipa avec les mesures à prendre en cas d'annulation. Tous les témoins jurent sur les Saints Évangiles devant Jacques Monier, notaire. (Rédaction en cours)

Pierre Murianne de Séchilienne, Philipa, fille de feu Lanthelme Odon, habitant de Lenco, Antoine et Lanthelme de Murianne frères de Pierre. Est présent Odon Rudi, châtelain, aonsi que Poncet Rudi. Jacques Monier (notaire) (Rédaction en cours)
Comtes de Savoie d'Humbert aux Blanches Mains à Amédée VIII
1738 x 1939
3475 x 3877